Table

Messe

Eucharistie

Liturgie

Liens

 

Chant liturgique

 

Ce n’est pas un hasard si l’adjectif « beau » se limite généralement aux objets perçus par la vue et par l’ouïe. Nos autres sens nous semblent beaucoup plus limités : le toucher se restreint à la perception immédiate, au contact direct ; l’odorat et le goût réagissent parfois fortement, mais les signaux qui les atteignent sont généralement éphémères. Dans la vie, la plupart de nos sensations nous parviennent par les yeux et les oreilles.

 

L’ouïe est sans doute le sens qui nous fait le plus vibrer, qui nous ouvre le plus constamment et le plus entièrement au monde extérieur. Elle assure aussi l’essentiel de nos relations avec les autres humains.

 

Par l’ouïe, nous percevons de multiples événements directs, et recueillons récits et témoignages. Elle nous livre les mots et les élans lyriques de nos congénères, leurs idées et leurs sentiments, qu’ils les expriment dans le langage par lé ou dans le chant.

Grâce à l’oreille, nous entrons donc en relation avec les autres, du dialogue des salutations initiales aux échanges les plus profonds de la communication amicale et amoureuse. Instrument de contact, elle nous permet de prendre notre place dans le groupe social et de communiquer.

 

Tous les éléments anthropologiques et culturels que nous venons d’évoquer se retrouvent dans la liturgie : dialogue, transmission des idées, expression lyrique des sentiments, traduction communautaire de l’appartenance au groupe, tout cela est présent dans le culte chrétien.

 

Mais l’oreille y joue un rôle spécifique, en raison de la source du christianisme. Si le Christ est le Verbe de Dieu, sa Parole incarnée, on pressent d’emblée la place que la parole va occuper dans l’Eglise chrétienne et dans son culte.

L’Eglise a pour mission d’apporter le message évangélique au monde (Mt 16,15) de génération en génération,  message essentiellement oral, dont la transmission, la traduction s’opèrent de diverses manières, parmi lesquelles la parole et l’écoute ont toujours occupé une place privilégiée.

 

Mais si la Parole est essentielle au culte chrétien, comme on l’a vu, le  chant lui donne une dimension nouvelle, en accroissant la capacité vibratoire des syllabes, en renforçant la dimension communautaire des textes confiés à toute l’assemblée, en livrant par la mélodie l’expression du lyrisme intérieur, véritable rayonnement des mots et des phrases.

 

Enfin, si le chant, en raison de son lien avec la parole, occupe une place spéciale dans le culte chrétien, il n’est pas séparable de la musique, art qui a toujours eu pour les hommes comme un lien secret avec les réalités divines . La liturgie saura utiliser avec discernement sa puissance mystérieuse.

J. Gelineau Dans vos assemblées Desclée  vol 1 page 153

Pour aller plus loin :       

Centre national de pastorale liturgique CNPL

On y trouve des  orientations concernant les Concerts dans les églises.


Pour avoir les textes de chants religieux :

http://chantez-online.org

http://www.saintetrinite-cathisere.cef.fr/

http://www.psaumedudimanche.net  pour les Psaumes