La déclaration d’intention

 

 

Peu avant le mariage, les fiancés doivent exprimer par écrit leur volonté de contracter leur union en conformité avec les exigences du Seigneur : indissolubilité du lien qui les attachera l'un à I'autre, fidélité mutuelle, acceptation de la paternité et de la maternité. Il est bon qu' ils n'utilisent pas un formulaire stéréotypé, mais qu'ils disent aussi le projet de leur foyer, la manière dont ils conçoivent son insertion dans la communauté des hommes.

 

1. Au sujet de la déclaration d'intention

 

La déclaration d'intention n'est pas une formalité. Elle ne doit pas apparaître comme une formule stéréotypée, toute prête d'avance. II faut souhaiter que sa rédaction soit personnalisée, et donc qu'elle soit réécrite par les intéressés, dans toute la mesure du possible.

 

Les canevas proposés ci‑après permettront d'éviter tout oubli important et de faire découvrir les éléments essentiels de tout mariage.

 

2. Conservation de la déclaration d'intention

 

La déclaration d'intention doit toujours être conservée au dossier. C'est le dossier complet que l'on transmet à l'évêché, si l'on doit demander une dispense ou une autorisation.

 

3. Vocabulaire juridique

 

Un mariage mixte est contracté par deux baptisés (du baptême d'eau, avec la formule «au nom du Père et du Fils et du Saint‑Esprit»), dont l'un est de religion catholique, et l'autre d'une des autres confessions chrétiennes : protestante, anglicane, orthodoxe (dans ce dernier cas, il y a des obligations particulières)...

 

Un mariage dispar est contracté par un baptisé catholique et une autre personne, non baptisée dans la forme reconnus par l'Église catholique, ou sans religion, ou d'une religion comme le Judaïsme, l'Islam, le Boudhisme, etc.

 

On est catéchumène lorsqu'après l'entrée officielle au catéchuménat, on a été inscrit dans le registre diocésain du catéchuménat. On est précatéchumène, lorsqu'on chemine vers le catéchuménat, mais qu'on n'est pas encore inscrit.

 

 

1 a ‑ DÉCLARATION D'INTENTION   (1)

POUR LE MARIAGE DE DEUX CATHOLIQUES

 

Moi  (prénom et Nom)

en vue de mon mariage avec  (prénom et Nom)

au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en pré­sence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, consacrée parle Christ, telle que l'entend l'Église catholique.

 

Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

 

Je m'engage à tout faire pour que notre amour, qui nous a été donné par Dieu, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien.

 

J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humainement et chrétiennement, avec le meilleur de nous‑mêmes.

 

Je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme, en nous mettant au service des autres dans notre foyer et dans la société, en travaillant avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

J'ai la certitude dans la foi que, par le sacrement de mariage, Dieu qui s'engage avec nous, consacrera ce projet de vie et que par Lui nous pourrons répondre à son appel.

 

Nous nous y emploierons, éclairés par l'Évangile (nourris par l'Eucharistie), soutenus par l'Église.

ou bien

Je m'y emploierai, éclairé (e) par l’Évangile, (nourri(e) par l’Eucharistie), soutenue) par l’Église.

 

 

Date et signature

 

 

1 b ‑ DÉCLARATION D'INTENTION

POUR LE MARIAGE DE DEUX CATHOLIQUES

 

Moi,  (prénom et nom)

en vue de mon mariage avec (prénom et nom)

 

au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, telle que l'entend l'Église catholique dans sa fidélité au Christ.

 

Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

 

Je m'engage à tout faire pour que notre amour grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien.

 

J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humainement et chrétiennement, avec le meilleur de nous‑mêmes.

 

Je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme, en nous mettant au ser vice des autres dans notre foyer et dans la société, en travaillant avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

J'ai confiance que Dieu bénira ce projet de vie et qu'aidés par Lui nous pourrons le réaliser.

 

Date et Signature

 

 

1 c ‑ DÉCLARATION D'INTENTION

POUR LE MARIAGE DE DEUX CATHOLIQUES

 

Moi, (prénom et Nom)

en vue de mon mariage avec   (prénom et Nom)

 

au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, créer avec N. une véritable communauté de vie d'amour.

 

Je veux, par cet engagement, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

 

Je m'engage à tout faire pour que notre amour grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien.

 

J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons avec le meilleur de nous-­mêmes.

 

Bien que n'adhérant pas (pleinement) à la foi chrétienne, je reconnais comme miens certains principes de vie qui sont aussi ceux des chrétiens, comme la générosité et le respect des autres, en premier lieu vis‑à­-vis de mon mari (ma femme) et de mes enfants.

Je m'engage à respecter la foi de mon futur conjoint, à être loyale) vis‑à‑vis de l'Église, cherchant toujours à connaître le véritable esprit du christianisme et à le présenter à mes enfants. J'accepterai la collaboration de l'Église pour leur éducation chrétienne.

Enfin, je pense que notre amour nous appelle à travailler avec les autres pour plus d'amour, de justice et de paix.

  

Date et signature

 

 

2 a - DÉCLARATION D'INTENTION

 pour le mariage d'un{e) catholique avec un{e) baptisé(e) non catholique

 {mariage mixte}

 

Moi……en vue de mon mariage avec ……  baptisé(e) dans la religion ……………….

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, consacrée par le Christ, telle que l'entend l'Église catholique.

 

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour, dont Dieu est la source, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien.

3. Connaissant les problèmes que pose la séparation actuelle de nos Églises, je m'engage à respecter la foi et la conscience de mon futur conjoint, en recherchant avec lui (elle) à faire grandir notre union dans le Christ.

 

4. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humaine­ment et chrétiennement. avec le meilleur de nous-mêmes. Nous leur donnerons le respect et la connaissance de nos deux Églises.

 

5. Conscient(e) des exigences de ma foi et décidé(e) à lui rester fidèle, connaissant les diffi­cultés propres à un mariage mixte, je m'engage personnellement à faire tout mon possible pour assurer le Baptême et l'éducation de tous nos enfants dans l'Église catholique.

6. Enfin, je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme et à nous mettre au service des autres pour que, éclairés par l'Évangile et soutenus par nos Églises, nous tra­vaillions avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

A ………………..  le ………………..

 

Signature du ministre

 

Signature

 

 

 

2 b - DÉCLARATION D'INTENTION  POUR LE MARIAGE

d'un(e) baptisé(e) non catholique avec un(e) catholique (mariage mixte)

 

A. FORME DÉVELOPPÉE

 

Moi ……………………………………..,

 

en vue de mon mariage avec …………………………….. catholique

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, consacrée par le Christ, telle que l'entend l'Église catholique.

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour, dont Dieu est la source, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien,

et c

3. Connaissant les problèmes que pose la séparation actuelle de nos Églises, je m'engage à respecter la foi et la conscience de mon futur conjoint, en recherchant avec lui (elle) à faire grandir notre union dans le Christ.

Bien décidé(e) à demeurer fidèle à ma propre Église (Communauté), je me sais responsa­ble d'en être témoin et de la faire respecter et mieux connaître.

 

4. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humaine­ment hrétiennement, avec le meilleur de nous-mêmes. Nous leur donnerons le respect et la connaissance de nos deux Églises.

 

5. (Ou bien) En vue de la réussite de notre foyer et d u bien de nos enfants, je respecterai loya­lement les engagements de conscience que mon futur conjoint prend vis-à-vis de son Église.

(Ou bien) Tout en connaissant les obligations de conscience de mon futur conjoint en matière d'éducation catholique des enfants, je ne me reconnais pas la possibilité d'y don­ner actuellement mon accord.

 

6. Enfin, je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme et à nous mettre au service des autres pour que, éclairés par l'Évangile et soutenus par nos Églises, nous tra­vaillions avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

                                    A…………………………….  le ………………………….

 

                       Signature du ministre                                          Signature

 

 

 

3 a  - DÉCLARATION D'INTENTION POUR LE MARIAGE

d'un{e) catholique avec un{e) catéchumène ou précatéchumène

(disparité de culte)

 

 

A. FORME DÉVELOPPÉE

 

Moi,……………………..  , catholique

 

en vue de mon mariage avec ……………………………….   catéchumène

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, consacrée par le Christ, telle que l'entend l'Église catholique.

 

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour, qui nous a été donné par Dieu, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien. Je l'aiderai de mon mieux à se préparer au Baptême (et à la vie chrétienne).

 

 

3. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humaine­ ment et chrétiennement. avec le meilleur de nous-mêmes.

 

 4. Étant actuellement le (la) seul(e) baptisé(e), je m'engage à ce que tous nos enfants     soient baptisés dans l'Église catholique et à les êlever avec sa collaboration.

 

5. Je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme et à nous mettre au ser­vice des autres dans notre foyer et dans la société, en travaillant avec tous pour plus d'amour de justice et de paix. J'ai la certitude dans la foi que Dieu, qui s'engage avec nous dans ce mariage, consacrera ce projet de vie et que, par Lui, nous pourrons répondre à son appel.

Je m'y emploierai. éclairé(e) par l'Évangile, (nourri(e) par l'Eucharistie), soutenu(e) par l'Église.

 

                                     A……………………………  le………………………

 

                                       Signature du ministre                                 Signature

 

 

 

 3 b - DÉCLARATION D'INTENTION POUR LE MARIAGE

d'un(e) catéchumène ou précatéchumène avec un(e) catholique

(disparité de culte)

 

 

 

A. CATÉCHUMÈNE

 

Moi,…………………………………….    catéchumène

 

en vue de mon mariage avec ………………………………….    catholique

 

,

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, consacrée par le Christ telle que l'entend l'Église catholique à laquelle j'appartiens déjà com me caté­chumène dans l'attente du Baptême et de l'Eucharistie.

 

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie; ne pourra détruire.

Je ,"m'engage à tout faire pour que notre amour, que Dieu nous a donné, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien.

 

3. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humaine­ment et chrétiennement avec le meilleur de nous-mêmes.

 

4. Enfin, je crois que notre amour nous appelle à sortir de notre égoïsme pour que, éclairés par l'Évangile, nourris demain par l'Euchartistie et soutenus par l'Église, nous travaillions avec les autres pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

                                        A…………………………..  le ……………………………..

 

                                Signature du ministre                                    Signature

 

 

 

4. a ‑ DÉCLARATION D'INTENTION

POUR LE MARIAGE D°UN(E) CATHOLIQUE

AVEC UN(E) NON RAPTISÉ(E)

(Disparité de culte)

 

 

 

Moi  (prénom et Npm), catholique

en vue de mon mariage avec  (prénom et Nom), non baptisée

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, telle que l'entend l'Église catholique, dans sa fidélité au Christ.

 

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour, qui, je le crois de tout cour, nous a été donné par Dieu, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux /épouse) un véritable soutien.

 

3. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons humainement et chrétiennement, avec le meilleur de nous‑mêmes.

 

4. Étant seul(e) catholique et décidé(e) à le rester fidèlement, je m'engage personnellement à faire tout ce qui dépendra de moi pour assurer le baptême et l'éducation dans l'Église catholique de tous les enfants qui naîtront de notre union. Je respecterai la liberté de conscience de mon futur conjoint.

 

5. Je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme en nous mettant au service des autres dans notre foyer et dans la société.

Je m'y emploierai, éclairée) par l'Évangile, nourrie) par l'Eucharistie, soutenue) par l'Église, pour que nous travaillions avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

Date et signature

 

 

4 b ‑ DÉCLARATION D'INTENTION

POUR LE MARIAGE D'UN(E) NON RAPTISÉ(E)

AVEC UN(E) CATHOLIQUE

(disparité du culte)

 

 

Moi (prénom et nom), non baptisé (e)

en vue de mon mariage avec (prénom et nom), catholique

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour.

 

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien que rien, durant notre vie,

ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (épouse) un véritable soutien.

 

3. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons avec le meilleur de nous-­mêmes.

 

4. Je connais les engagements de mon futur conjoint concernant le Baptême et l'éducation de nos enfants dans l'Église catholique. Je promets de ne pas y faire obstacle et de respecter en tout sa liberté de conscience.

ou bien

Je connais les engagements de mon futur conjoint concernant le Baptême et l'éducation de nos enfants dans l'Église catholique. Je ne me reconnais pas la possibilité d'y donner actuellement mon accord.

 

5. Enfin, je pense que notre amour nous appelle à travailler avec les autres pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

Date et Signature

 

 

4 b/c et 5 b/c EXEMPLES DE DECLARATION D'INTENTION

Mariage entre catholique et chrétien non-catholique

 

Partie chrétienne non catholique

 

1. - FORME PLUS EXPLICITE 4 B ou C

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté et en présence de Dieu, créer avec N... une véritable communauté de vie et d'amour, consacrée par le Christ.

2. Je veux par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour, dont Dieu est la source, grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (se) un véritable soutien.

3. Connaissant les problèmes que pose la séparation de nos Eglises, je m'engage à respecter la foi et la conscience de mon futur conjoint en recherchant avec lui (elle) à faire grandir notre union dans le Christ.

Bien décidé à demeurer fidèle à ma propre Eglise (ou communauté), je me sais responsable d'en être le témoin et de la faire respecter et mieux connaître..

4. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons tous humainement et chrétiennement avec le meilleur de nous-mêmes. Nous leur donnerons le respect et la connaissance de nos deux Eglises.

5. B) En vue de la réussite de notre foyer et du bien de nos enfants, je respecterai  loyalement les en­gagements de conscience que mon futur conjoint prend vis-à-vis de son Eglise.

    C) Tout en connaissant les obligations de conscience de mon futur conjoint en matière d'éducation catholique des enfants, je ne me reconnais pas la possibilité d'y donner actuellement mon accord.

6. Enfin, je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme et à nous mettre au service des autres pour que, éclairés par l'Evangile et soutenus par nos Eglises, nous travaillions avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

 

Il. - FORME MOINS EXPLICITE 5 B ou C

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous et devant Dieu, je veux en pleine liberté créer avec N... une véritable communauté de vie et d'amour.

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout faire pour que notre amour grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux (se) un véritable soutien.

3. Etant chrétien (ne), mais n'appartenant pas à l'Eglise catholique, je promets de respecter pleinement la liberté de conscience de mon conjoint.

4. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union. Nous les éduquerons avec le meilleur de nous-mêmes et nous leur donnerons le respect et la connaissance de nos deux Eglises.

5.   B) En vue de la réussite de notre union et pour le bien de nos enfants, je respecterai loyalement les engagements de conscience que mon futur conjoint prend vis-à-vis de son Eglise.

C) Tout en connaissant les obligations de conscience de mon futur conjoint en matière d'éducation catholique des enfants, je ne me reconnais pas la possibilité d'y donner actuellement mon accord.

6. Enfin, je pense que notre amour nous appelle à travailler avec les autres pour plus d'amour, de jus­tice et de paix.

 

 

 

 5 a  DÉCLARATION D'INTENTION POUR LE MARIAGE

d'une catholique avec un musulman

 

 

 

Moi …………………. Catholique

en vue de mon mariage avec ………………………… musulman

 

1. Au jour de mon mariage, en m'engageant devant tous, je veux en pleine liberté, et en présence de Dieu, créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour, telle que l'entend l'Église catholique dans sa fidélité au Christ.

 

2. Je veux, par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

Je m'engage à tout fa ire pou r que notre amour grandisse dans une fidélité totale et à être pour mon époux un véritable soutien.

 

3. J'accepte les enfants qui pourront naître de notre union.

 

4. Étant seule catholique et décidée à le rester fidèlement. je m'engage, pour ce qui

dépendra de moi, en tenant compte de l'équilibre de notre foyer, à faire ce qu'il me sera

possible pour que mes enfants accèdent à la foi chrétienne.

 

Je m'efforcerai de témoigner de ma foi par ma vie quotidienne.

J'aiderai mes enfants à chercher Dieu, à respecter et comprendre la foi musulmane de leur père.

 

Je souhaite qu'ils partagent la foi chrétienne, mais je respecterai leurs décisions quand ils seront capables de les prendre librement et en connaissance de cause.

Je respecterai la liberté de conscience de mon futur conjoint.

 

5. Je crois que notre amour nous appelle à dépasser notre égoïsme en nous mettant au ser­vice des autres dans notre foyer et dans la société, en travaillant avec tous pour plus d'amour, de justice et de paix.

J'ai confiance que Dieu bénira ce projet de vie et qu'aidés par Lui nous pourrons le réaliser.

 

A  ……………………………..   le …………………………..

 

 

              Signature du ministre                                                   Signature

 

 

5 b DÉCLARATION D'INTENTION POUR LE MARIAGE

d'un musulman avec une catholique

 

Moi …………………………….., musulman

 

en vue de mon mariage avec ……………………………….    catholique

 

Au nom de Dieu, Bienfaiteur et Miséricordieux!

 

Au moment où, devant Dieu, je m'engage dans les liens du mariage je déclare que je suis musulman.

 

1. Au jour de mon mariage, devant tous, je veux en pleine liberté créer avec N. une véritable communauté de vie et d'amour.

 

2. Je veux. par cet engagement réciproque, établir entre nous un lien sacré que rien, durant notre vie, ne pourra détruire.

     Je sais que ma future épouse s'engage, selon sa foi chrétienne et la demande de l'Église, dans un mariage monogame et irrévocable. En retour, je m'engage également à une fidé­lité totale tout au long de notre vie. Je serai pour elle un véritable soutien et elle sera mon unique épouse.

    Je m'engage à respecter sa foi et sa pratique religieuse.

    Je reconnais comme miens certains principes de vie qui sont aussi ceux des chrétiens, com me la fidélité à Dieu, la bonté, la générosité, le respect de la parole donnée, le partage avec les plus démunis.

 

3. J'accueillerai les enfants qui naîtront de notre union. Nous les éduquerons dans le res­pect de Dieu et de tous les hommes, avec le meilleur de nous-mêmes.

     Je n'ignore pas les obligations religieuses de mon épouse concernant l'éducation de nos enfants.

 

4. Afin de favoriser une meilleure harmonie entre nous. je chercherai à mieux connaître l'esprit du christianisme qu'elle professe et j'encouragerai mes enfants à le faire égaie­ment. Je pense enfin que notre amour nous appelle à travailler avec les autres pour plus d'amour. de justice et de paix.

 

                                     A…………………………   le……………………………

 

 

                        Signature du ministre                                                        Signature

 

 

Une manière de s’exprimer très personnelle

mais qui ne remplacera pas les formulaires canoniques

Texte de Céline (bouddhiste) et Joseph (catholique)

 

Céline : Joseph, je te remercie d’avoir ouvert ton cœur à ma pratique et de m’avoir accompagné au temple où tu as partagé avec moi la vie monastique. Tu as voulu rencontrer Sensei, mon maître, et échanger avec elle. Tu m’as laissée partir en Ardèche, sachant que ce besoin de me recentrer serait aussi une aide pour nous.

 

Joseph : Comment ne pas répondre à cette extraordinaire marque de confiance que de m’inviter dans ton jardin secret ? Ce faisant, tu as réouvert mon cœur à ma propre spiritualité, avec tout ce qu’elle implique de questions restées en suspens, de doutes, et de joies aussi. Encore une fois, c’est par la rencontre de l’autre, des autres, que tout commence, puis que tout avance.

 

Céline : Tu m’as beaucoup parlé de ton expérience scoute et de ce que tu voulais transmettre, pas forcément dans un rituel mais plutôt dans une ouverture aux autres et au monde, avec respect mutuel. J’ai beaucoup rigolé aussi de voir que ton problème de réveil matinal ne date pas d’hier ! La beauté de ta générosité, de ton écoute, de ton non-jugement irradie sur ta famille, tes amis, sur moi et sur Loïc.

 

Joseph : Parce que tu as su, d’un simple sourire et en quelques secondes, abattre des murs que j’avais érigés autour de mes émotions pendant des années. Je me souviens avoir écrit, à l’époque de notre rencontre, que pour la première fois, je n’avais plus peur…y compris de moi-même. Chaque jour depuis lors, tu continues à me surprendre par ta sincérité sans faille, par ton immense patience devant mes indécisions ou mon inertie et par ta douceur face à ma colère.

 

Céline : J’ai vraiment l’impression que nous nous aidons mutuellement à avancer vers une voie plus ouverte tout en se laissant mutuellement la liberté de chercher, de déraper, de stagner. On peut puiser chacun dans cet amour et se parler, on peut se reposer sur le couple pour aider autour de nous.

Notre couple repose sur la confiance : confiance en nous-même, l’un dans l’autre et dans les autres. Si les 3 sont présentes, tout marche. Si l’une vient à manquer, il faut échanger, essayer de comprendre en s’appuyant sur les 2 autres.

 

Joseph : Nous avons eu la chance d’être élevés dans des familles où l’amour et la convivialité étaient omniprésents et j’espère que nous le retransmettrons à nos enfants…et petits-enfants par notre façon de vivre et de penser.

 

Céline : Je pense que le mariage est un merveilleux cadeau que l’on se fait l’un à l’autre mais aussi une offrande à Dieu et à tous ceux qu’on aime.

 

Joseph : Nous avons tellement reçu…la vie, le bonheur souvent, les peines aussi. Vous tous qui êtes ici, mais aussi de nombreux autres, vous nous avez forgés, avez rendu possible ce que nous sommes. Chacun à votre niveau, en votre temps, à votre façon, parfois même sans le vouloir, vous nous avez construits. Et maintenant, à nous de compléter l’échange, en donnant à notre tour, à ceux qui en ont besoin ou qui le désireront, que nous pouvons aider ou au moins écouter. C’est là le sens de notre engagement, et c’est ce que nous voulons essayer de faire désormais.

 

Céline : J’aimerais que notre amour emplisse tout l’univers et puisse nous donner la possibilité d’aider tous les êtres vivants. Je pense qu’en témoignant devant Dieu, on accepte aussi d’être des vecteurs pour faire passer son message et on s’engage à faire du mieux qu’on peut. J’ai reçu l’ordination laïque bouddhiste de mon Maître il y a 5 ans. Elle m’a transmis les Préceptes et j’ai prononcé des vœux. C’est une Voie de laquelle j’essaie de me rapprocher. C’est aussi essayer de prendre conscience de ma manière de fonctionner (pensées, actes, paroles) et de changer, d’accepter aussi les erreurs…c’est pas facile !

 

Joseph : Pour ma part, je n’ai pas pris le même chemin. Le mien ressemble plus à un sous-bois plein de ronces, mais il est proche du tien et ils se croisent souvent. Il va m’amener à transmettre certaines valeurs que j’ai reçues à nos enfants, et je sais que quand cela arrivera, nous marcherons côte à côte.

 

Céline : J’ai reçu un nom : Dai Jo Kei Shin  (Dai, vaste, Jo, pur, Kei, l’eau toujours en mouvement, Shin, le cœur-esprit), qui est là pour m’aider, pour me guider dans cette recherche. Nous allons aussi faire une cérémonie de mariage dans le temple de mon Maître en Ardèche, après une retraite de quelques jours.

Je remercie profondément Dieu et tous les autres vivants de nous bénir dans notre union, de nous avoir fait nous rencontrer, d’avoir pu mettre au monde Loïc, qui nous emplit de bonheur jour après jour. J’ai le cœur vraiment reconnaissant. Merci à vous tous d’être là avec nous et de partager ces moments merveilleux. Qu’il y en ait plein d’autres !

 

Notes

 

Bouddha (du sanskrit budh: «s’éveiller») ou Çakyamuni («le Sage des Çakya»), nom donné au fondateur du bouddhisme, Siddhartha Gautama (Kapilavastu, auj. Roummindei, v. 560 av. J.-C. ­ Kucinagara, auj. Kasia, v. 480 av. J.-C.), prince issu de la tribu  des Çakya (Népal). À l’âge de vingt-neuf ans, abandonnant tout, il s’enfuit de son palais pour se mettre en quête de la Vérité, qu’il découvrit, après de dures ascèses, dans le renoncement à soi et l’anéantissement complet du désir. De la période de méditation sous l’arbre de la Sagesse (bodhi) jusqu’à la fin de sa vie, il enseigna, voyageant à travers l’Inde du N., où il recruta de nombreux disciples et fonda le sangha (une communauté monastique).

 

bouddhisme Le bouddhisme est fondé sur une philosophie, voire une éthique (béatitude de l’émancipation), selon laquelle le sage doit anéantir en lui le désir, source de douleurs, pour atteindre le nirvana, totale et béatifique «extinction» des illusions qui forment le fond de l’existence de l’individu. Sa diffusion a abouti à un ensemble très varié d’écoles réparties en deux branches principales: le Petit Véhicule (hinayana ou theravada) et le Grand Véhicule  (mahayana). Longtemps florissant en Inde, où il a auj. à peu près disparu, le bouddhisme a essaimé dans toute l’Asie du S. et du S.-E., surtout au Tibet, en Chine et au Japon.

 

 

 

1)  Extrait du « Directoire canonique et pastoral  pour les actes administratifs des sacrements